Le peignoir mauve



/// " le peignoir mauve" (2013) -
Acrylique sur papier texturé 30 x 30 cm ///



/// Une gastro ....  /// Lu " Stupeur et tremblement " d'Amélie Nothomb /// Une toile en cour au motifs que j'appellerai sûrement "la tunique" /// Lecture en cours " Germinal" de Zola ... eh oui je ne l'ai jamais lu /// Une vie de cloitrée



Commentaires

Carine b a dit…
Ben ça te va plutôt bien de rester "cloîtrée"!!!Et moi qui ne travaille jamais les tons jaunes,je trouve que chez toi ils sont toujours très bien "exploités",ça donne un côté rétro,vieux papier peint et j'aime!!!!Et son petit "soutif"est charmant,bravo!!!
Carine b a dit…
...et pour la contempler,la chanson de Gainsbourg,les dessous chics?!!
San-tooshy a dit…
Me voilà de retour au boulot ! Je trouve quand même qu'elle a un visage austère. Il y a des couleurs plus où moins facile à travailler. Je ne suis pas très à l'aise avec le rouge et le bleu alors qu'à toi elles te vont bien.
Syl. a dit…
Parfois les commentaires aident à regarder des détails. Je n'avais pas vu le soutien gorge.
Je ne dis pas "austère", mais un visage triste et un peu désabusé.
Tu as repris le travail ?! c'est que tu vas mieux alors.
Bisous
San-tooshy a dit…
Je mets toujours des soutien-gorges à mes dames. Vendredi j'ai repris pensant que ça allait mais samedi ç'était terrible. J'ai pensé que je ne pourrais pas travailler lundi mais ça va finalement. En pleine forme avec une nouvelle silhouette ^-^.
Désabusée parce qu'elle a de trop petits nénés.
Syl. a dit…
J'le crois pas !!! "Désabusée parce que..." quelle superficialité !!! Moi, je pense plutôt qu'elle en a marre des absences de son mari pris par son travail (c'est ce qu'il dit), qu'elle voit le temps passer, qu'elle ne fait rien à part servir le thé et écouter les culs pincés radoter, du jardin mort, des prêches du curé, de la petite bonne qui a les joues dodues et roses, que les étoiles ont un goût de poussière, qu'elle aurait avoir des enfants...
San-tooshy a dit…
Oui je l'imagine bien devant sa fenêtre de cuisine, regarder son mari partir au travail en se disant que monsieur allait se payer du bon temps avec sa secretaire pendant qu'elle, elle, est coincé ici dans sa vie. Un mélange de "Mad men" et de "noce rebelle"
Syl. a dit…
Oui... sauf qu'elle ne se trouve pas dans la cuisine, mais dans un petit salon... tu comprends, c'est une grande dame.
San-tooshy a dit…
Ahhh ouais... nuance, nuance.

Articles les plus consultés