Retrospective emile Bernard à l'Orangerie






Au musée de l'orangerie, il y a en ce moment une rétrospective Emile Bernard. Cette exposition tend à montrer qu'Emile Bernard ce n'est pas que l'Ecole de Pont- Aven ni le suiveur de Gauguin.
Elle tend surtout à réhabiliter ce peintre qui n'a pas la place qu'il devrait dans l'histoire de l'art En effet, ce n'est Gauguin l'inventeur du synthétisme mais bel et bien Bernard. Il faut que croire que Gauguin et que la vie de celui-ci avait plus de glamour.

Cette exposition est ne soi ( même si comme on n'aime pas tout) car elle montre l'évolution d'un peintre en perpétuelle quête. Après Pont-Aven, Emile se lasse et tente autre chose mais ce sont ces voyage, d'abord au Caire puis à Venise qui vont l'amener le révéler à lui même avec un retour à une peinture plus classique. Tout comme Vallotton, il va se tourner vers les grands maîtres et voir en eux la voie.






Le pardon de Pont-Aven (1888) - Emile Bernard


 Madeleine au Bois d'Amour (1888) - Musée D'Orsay



La fumeuse de haschisch ( 1900) - Musée d'orsay



 Après le bain ou les Nymphes (1908) - Palais des Beaux-Arts de Lille

Commentaires

Articles les plus consultés