Balade à Auvers-sur-Oise

 
 
Après le château, je suis allée visiter la maison -atelier du peintre Charles Françoise Daubigny dont les murs sont ornés de peintures de l'artistes lui même, de Corot et de Daumier. Les photos de l'intérieurs sont interdites mais il n'y a pas grand chose à visiter. Petite déception mais néanmoins à faire. Pour en juger par vous même, allez voir le site : ici
 
 « J’ai acheté à Auvers un terrain de 30 perches tout couvert de haricots et sur lequel je planterai quelques gigots si vous venez m’y voir, sur lequel on est en train de me bâtir un atelier de 8 mètres sur 6, avec quelques chambres autour, ce qui me servira, je l’espère pour le printemps prochain. Le père Corot a trouvé Auvers très beau et m’a bien engagé à m’y fixer une partie de l’année. » Daubigny à un ami.
 
 
 
 
Maison Atelier Duabigny
61 rue Daubigny
95430 Auvers sur Oise
 
Ensuite sous un soleil de plomb, je me suis dirigée vers l'Eglise. L'Eglise d'Auvers qui date du 12eme est une petite église de village comme on en trouve un peu partout en France. Elle doit cependant sa renommée à Van gogh.
 

 
 
Eglise à Auvers sur Oise (1890) 
Vincent Van Gogh.
 
Puis visite incontournable de la maison de Vincent Van Gogh. La maison n'est en faite qu'une petite chambre  dans l'auberge Ravoux qu'il a occupé pendant 70 jours. Durant ces 70 jours, Vincent Van Gogh peignit avec frénésie encouragé par son nouvel ami le Docteur Gachet qui fut lui aussi peintre mais surtout collectionneur. Rattrapé par la folie, il se tira une balle et mis 2 jours à agoniser. 2 médecins vinrent à son chevet pour tenter de le sauver mais en vain.
Dans cette chambre, il ne reste plus rien de Van Gogh. Après son décès, ses affaires ont été dispersés. Ne reste que les trous dans les murs qui attestent que l'artiste punaisait des œuvres au mur.  La chambre ne fut plus louer par superstition. A défaut de photos de l'intérieur car interdites voici un petit aperçu de l'extérieur.
 


 
Maison de Vincent Van Gogh
 52 Rue du Général de Gaulle,
95430 Auvers-sur-Oise
 
 
 
J'ai ensuite pris un petit chemin à travers la campagne direction le cimetière.  En 1890, Vincent Van Gogh se donne la mort. Son frère Théo malade et très attristé par la mort de son frère avec qui il entretenait une forte relation ne lui survivra pas. Un an après, il décède. La femme de ce dernier décide de le faire enterrer à côté de son cher frère.
 
 
 
Ainsi se termina ma visite. je n'ai pas pu tout faire. Le temps m'a manqué. Il me reste à visiter la maison du Dr Gachet, le musée de l'absinthe et le musée Daubigny.

Commentaires

Berenice Big a dit…
Merci d'avoir partagé cette balade, je me suis régalée de ton article !
San-tooshy a dit…
De rien ! Parce que la banlieue ça peut être rose et pas morose !

Articles les plus consultés